Essai clinique : Protocole TEP au 18FES

 Dans Essais cliniques, Programme 1 ThARGET

Prédiction de l’efficacité de l’hormonothérapie de seconde ligne métastatique

Essais cliniquesType d’étude : Etude multicentrique

Pathologie : Cancer du sein métastatique, HER2 négatif

Etat de l’essai : En cours d’inclusion (en août 2020)

Investigateur : Dr.Caroline Rousseau

Numéro NCT : NCT03442504

 

Description

Le but de ce protocole TEP au 18FES (marqueur spécifique des récepteurs aux œstrogènes), est de développer une nouvelle imagerie performante, phénotypique prédictive, corps entier et non invasive pour le cancer du sein métastatique, chez des patientes échappant à une première ligne d’hormonothérapie.

Environ 70% des patientes atteintes de cancer du sein ont des tumeurs exprimant des récepteurs aux œstrogènes. C’est pourquoi, l’hormonothérapie est une option intéressante pour les traitements adjuvant et métastatique. Le succès du traitement repose sur le statut « récepteurs aux œstrogènes » des tumeurs, ce qui est actuellement évalué par immunohistochimie (IHC).

Bien que l’immunohistochimie soit adaptée pour caractériser les tumeurs du sein primitives, son intérêt est moindre dans une maladie multi-métastatique, hétérogène et sans biopsie multi-site possible. En effet, l’expression des récepteurs aux œstrogènes se modifiant au cours de l’évolution tumorale, on observe une discordance entre les tumeurs primitives et les métastases dans 14,5% à 40% des cas.

L’intérêt de la TEP au 18FES est de prédire par la cartographie TEP corps entier de l’expression tumorale métastatique des récepteurs aux œstrogènes, l’efficacité de l’hormonothérapie de deuxième ligne, pour une médecine personnalisée.

 

Sponsors :

Logo ICOLogo cyclopharmalogo zionexa

 

Derniers articles

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée

Essais cliniques