Programme 3 : ReWork-QoL (Quality Of Life And Sustainable Return to Work)

Apporter de nouvelles informations d’épidémiologie relatives au cadre social et professionnel vis-à-vis de la prise en charge du cancer et de la qualité de vie ainsi que du retour au travail post-thérapie.

Coordonnateurs  : Yves Roquelaure et Florence Molinié

Le programme ReWork-QoL regroupe les équipes de cliniciens, universitaires et chercheurs du CHU d’Angers, de l’ICO, de l’équipe Ester (UMR Inserm 1085 – IRSET), du registre des tumeurs de Loire Atlantique-Vendée et du laboratoire Sphère (UMR Inserm 1246).

Il s’appuie sur l’expertise multidisciplinaire des acteurs ligériens en épidémiologie, santé publique, psychologie, médecine du travail et ergonomie avec comme point commun la coordination et l’exploitation de données de santé issues de plusieurs cohortes (Constances et ELCCA) et du registre des cancers de Loire-Atlantique Vendée.

L’objectif du programme ReWork-QoL est  d’apporter de nouvelles informations d’épidémiologie sur l’importance du cadre social et professionnel au cours de la prise en charge initiale du cancer et sur les déterminants de la qualité de vie et de la réintégration professionnelle (retour au travail, maintien en emploi) post-thérapie.

Le programme ReWork-QoL est organisé en 3 axes :

Axe 10 : Etude des disparités géographiques et sociales sur l’incidence et la survie.

Responsable scientifique: Florence Molinié

Le stade d’avancement du cancer au moment du diagnostic entraîne généralement une inégalité de chances pour les patients non seulement en termes de survie mais également en termes de qualité de vie et de retour au travail. Cet axe a pour objectif d’identifier les facteurs déterminants dans la détection de la maladie à un stade plus avancé à travers une étude approfondie des disparités géographiques et des inégalités sociales. L’étude de ces facteurs permettra de cibler des populations prioritaires pour la mise en place d’actions favorisant un diagnostic plus précoce ainsi que d’actions plus spécifiques sur la qualité de vie et le retour au travail.

Axe 11 : Etude des conséquences du diagnostic de cancer sur la qualité de vie et les dimensions psychologiques suite à un cancer.

Responsable scientifique: Angélique Bonnaud-Antignac

La majorité des études s’attache aux conséquences négatives du cancer ; cependant, un événement traumatique peut donner lieu à des changements positifs (croissance affective, comportementale et post-traumatique). L’analyse intégrée de l’ensemble des dimensions psychologiques permettra d’identifier les freins et les leviers pour les patients atteints de cancer.

Axe 12 : Etude de l’influence de la survenue d’un cancer sur la qualité et la durabilité du parcours professionnel après traitement.

Responsable scientifique: Yves Roquelaure

A travers une approche descriptive de l’employabilité ainsi qu’une étude longitudinale et diachronique des parcours professionnels post-diagnostic, les équipes de recherche ont pour objectif de développer des outils simples à destination des professionnels de santé afin d’identifier précocement les patients les plus à risque de présenter des difficultés de retour et/ou de maintien en emploi.

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée