Un consortium porté par le GCS Institut Régional de Cancérologie Angers/Nantes

Le SIRIC ILIAD (Imaging and Longitudinal Investigations to Ameliorate Decision-making) est un consortium régional multidisciplinaire de 10 membres regroupant établissements de santé, laboratoires de recherche, universités, grande école et technopole.

Porté par le groupement de coopération sanitaire (GCS) IRéCAN (Institut Régional de Cancérologie Angers Nantes), le SIRIC ILIAD rassemble l’ensemble des expertises en médecine, biologie, bioinformatique, mathématiques, épidémiologie et sciences humaines.

Le GCS IRéCAN

Le GCS IRéCAN a été créé en 2013 par les 3 plus grands établissements de santé de la région Pays de la Loire :

Le CHU de Nantes

CHU Nantes membre fondateur du GCS IRéCAN et membre du consortium SIRIC ILIAD

Le CHU de Nantes

Premier établissement de santé régional, le CHU de Nantes dispose d’une prise en charge complète des principales tumeurs hématologiques et solides de l’adulte et de l’enfant. Plus d’une vingtaine de services spécialisés mettent leur expertise médicale et scientifique au service de l’activité de cancérologie. Le CHU de Nantes assure ainsi une prise en charge complète en matière de cancérologie : prévention, diagnostic, traitement, soins de support et d’accompagnement.

Le CHU de Nantes est reconnu comme :

1er
Centre francais

d’essais cliniques de phase précoce en hématologie

2ème
Hôpital francais

en nombre de patients pris en charge pour un myélome multiple

1er
en oncologie nucléaire

grâce à l’unité clinique et au Cyclotron ARRONAX, unique en Europe et partagé avec l’ICO

Au-delà de sa mission de soins, le CHU de Nantes exerce également les missions d’enseignement et de recherche. Sa politique de recherche biomédicale extrêmement proactive est reconnue au niveau national et lui a permis d’être aujourd’hui l’un des dix CHU « fort chercheur ». La recherche au CHU se caractérise par son partenariat avec l’université de Nantes et avec l’Inserm. Le CHU de Nantes est également fondateur de l’I-site Next.

Le CHU de Nantes est le 1er centre français et le 4ème centre en Europe en termes de publications sur le myélome multiple.

> En savoir plus

L'ICO

ICO membre fondateur du GCS IRéCAN et membre du consortium SIRIC ILIADL’ICO

Né de la fusion des centres de cancérologie d’Angers (Paul Papin) et de Nantes (René Gauducheau) en janvier 2011, l’ICO est l’un des 18 Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de France, regroupés sous l’égide d’UNICANCER. L’ICO est le premier Centre de Lutte Contre le Cancer de province en nombre de patients pris en charge.

L’ICO est reconnu comme :

2ème
Centre français

en nombre de patients pris en charge pour un cancer du sein

1er
en oncologie nucléaire

grâce à l’unité clinique et au Cyclotron ARRONAX, unique en Europe et partagé avec le CHU de Nantes

1er
Centre chirurgical français

pour la reconstruction mammaire

L’ICO est le premier Centre de Lutte Contre le Cancer de province en nombre de patients pris en charge, le premier centre français en termes de plateau technique de radiothérapie.
Quatrième centre français en terme d’essais cliniques, l’ICO comprend également de nombreuses installations de recherche clinique et translationnelle, ainsi que de multiples connexions avec les unités INSERM / CNRS pour le développement de la recherche fondamentale et translationnelle.

L’ICO est le 2ème centre français en termes de publications sur le cancer du sein.

> En savoir plus

Le CHU d'Angers

CHU Angers membre fondateur du GCS IRéCAN et membre du consortium SIRIC ILIADLe CHU d’Angers

Second établissement hospitalo-universitaire des Pays de la Loire, le CHU d’Angers propose une prise en charge des tumeurs hématologiques et solides de l’adulte et de l’enfant.
Hématologie clinique, cancers bronchiques et oncologie digestive représentent près de 60 % de l’activité de cancérologie du CHU d’Angers.

Les équipes de recherche angevines sont reconnues et mettent à disposition du projet ILIAD, à travers les travaux du Pr Yves Roquelaure, une expertise unique dans le domaine du retour à l’emploi après cancer.

> En savoir plus

1er
Centre français

pour le retour au travail après maladies chroniques

Les membres du SIRIC

Inserm membre du SIRIC ILIAD

L’Inserm

Etablissement public à caractère scientifique et technologique au service de la santé , l’Inserm dépend à la fois du ministère de la Santé et du ministère de la Recherche. Au niveau national, l’Inserm compte 15 000 collaborateurs répartis en 13 délégations régionales et 9 instituts thématiques dont les travaux ont pour objectif l’amélioration des connaissances sur le vivant et les pathologies, l’innovation thérapeutique et la recherche en santé publique. Trois unités Inserm, représentées par la Délégation Régionale Grand Ouest, sont membres du SIRIC : le CRCINA, l’IRSET et le laboratoire SPHERE.

> En savoir plus

GIP Arronax membre du SIRIC ILIAD

Le GIP Arronax

Le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Arronax a été créé en 2008 pour soutenir le fonctionnement de l’accélérateur de type cyclotron Arronax (Accélérateur de Recherche en Radiochimie et Oncologie à Nantes AtlantiX),  unique en Europe de par ses ses caractéristiques et sa mission de soutien à la recherche médicale et plus particulièrement la médecine nucléaire. Doté d’un budget de 4 millions d’euros, le GIP Arronax gère également le projet Equipex ArronaxPlus. Les membres du GIP Arronax sont le CNRS, l’Inserm, l’Université de Nantes, l’Institut des Mines Télécom, le CHU de Nantes, l’ICO, le Ministère de la Recherche (MESR) et le Conseil Régional des Pays de la Loire.

> En savoir plus

Université de Nantes membre du SIRIC ILIAD

L’Université de Nantes

Université pluridisciplinaire, l’Université de Nantes regroupe 15 facultés, une école d’ingénieurs et un Observatoire des Sciences de l’Univers ainsi que 64 unités de recherche accréditées. En terme de formation, elle concentre plus de la moitié des étudiants de la région Pays de la Loire et accueille chaque année près de 4.000 étudiants étrangers. Son excellence en recherche fondamentale et translationnelle en oncologie a été largement reconnue au travers de ses programmes d’investissements d’avenir dédiés au développement d’immunothérapies innovantes (LabEX IGO) et aux nouveaux produits radiopharmaceutiques (LabEX IRON et Equipex ArronaxPlus). L’oncologie, la médecine nucléaire et la médecine de précision sont également au cœur de la thématique « santé du futur » portée par l’I-Site NExT.

> En savoir plus

Université d'Angers membre du SIRIC ILIAD

L’Université d’Angers

L’Université d’Angers offre trois programmes de masters dans le domaine des sciences de la santé (Biopathologie et signalisation cellulaire, Signaux et images en biologie et médecine, modélisation épidémiologique et pharmacologie). La faculté de médecine d’Angers anime chaque année une école d’été de recherche pour les étudiants internationaux, dont plusieurs ateliers sur la recherche en cancérologie dirigés par des chercheurs internationaux. Un programme international est proposé aux étudiants de troisième année en médecine avec des modules d’immunologie, de génétique et de physiopathologie assortis d’un stage de recherche.

> En savoir plus

ecole centrale nantes membre du SIRIC ILIAD

L’Ecole Centrale de Nantes

Centrale Nantes (ECN) est une grande école d’ingénieurs classée parmi les 10 premiers établissements d’ingénieurs français et pleinement reconnue par de prestigieuses institutions nationales, européennes et internationales, notamment via ses masters Erasmus Mundus. L’ECN compte 6 unités de recherche – la plupart en co-tutelles avec le CNRS et / ou l’Université de Nantes- et 180 chercheurs. Pleinement impliquée dans la recherche en santé, l’Ecole Centrale de Nantes propose 6 masters de sciences, technologies et santé de rang mondial. Les spécialisations en sciences de la santé couvrent différents secteurs (analyse de données et applications en traitement du signal et de l’image, informatique, mathématiques et applications, modélisation et simulation en mécanique, réalité virtuelle, traitement de signaux neuronaux, analyse de données génomiques, modélisation de réseaux biologiques, automatisation de l’équipement hospitalier) et impliquent une vingtaine de chercheurs.

> En savoir plus

EPIC PL membre du SIRIC ILIAD

L’Association Epidémiologie des Cancers en Pays de la Loire (EPIC-PL)

Le registre des cancers est représenté par l’association EPIC-PL . Il exerce une double mission de santé publique (production d’indicateurs descriptifs de l’épidémiologie des cancers: incidence, survie) et de recherche (réalisation d’études éventuellement suite à la sollicitation de partenaires locaux et nationaux, de pouvoirs publics: évaluation des programmes de dépistage organisé, étude des pratiques de prise en charge et des facteurs d’inégalité sociale, recherche de facteurs de risques…).

L’association EPIC-PL participe à la surveillance épidémiologique des cancers aux niveaux local et national dans le cadre du réseau français des registres du cancer (FRANCIM) ; l’association est leader de la recherche sur le cancer du sein au sein de ce réseau et coordonnateur de plusieurs projets nationaux et internationaux sur le cancer du sein.

> En savoir plus

Atlanpole membre du SIRIC ILIAD

Atlanpole

Technopole de la région Pays de la Loire, Atlanpole est composé de 460 entreprises, 70 instituts de recherche et d’enseignement supérieur et 25 structures et plates-formes d’innovation. Atlanpole favorise l’émergence, la création et le développement d’entreprises innovantes. Acteur clé dans le soutien aux projets collaboratifs, Atlanpole est partenaire de plusieurs pôles de compétitivité dont le pôle numérique «Image & Réseaux» et pilote également Atlanpole Biothérapies, dédié au développement de projets de R&D collaboratifs au niveau national et international dans les immunobiothérapies, la médecine personnalisée et les radiopharmaceutiques.

> En savoir plus

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée